Les remèdes de grand-mère contre les odeurs intimes

Les odeurs vaginales sont de plus en plus fréquentes chez la majorité des femmes. D’ailleurs c’est l’un des principaux objets de consultations gynécologiques à travers le monde. Bien évidemment, les odeurs vaginales ne sont pas l’œuvre du hasard. La preuve, elles s’accompagnent le plus souvent de symptômes tels que les brûlures, les pertes et les démangeaisons. L’apparition de ces symptômes rend alors plus qu’impératif la visite d’un professionnel de la santé. Autre alternative, les remèdes naturels, parfois qualifiés de remèdes de grand-mère reconnus pour leur efficacité.

Les différentes causes des odeurs vaginales chez une femme

Selon le site de la Cleveland Clinic, les odeurs vaginales résultent généralement d’une infection ou d’une inflammation au niveau du vagin. Cet état de chose est récurrent car certains facteurs créent un déséquilibre au niveau des bactéries que renferment le vagin. Pour plus de précisions, les causes des odeurs vaginales sont constituées de :

  • La trichomonase ;
  • La vaginose bactérienne ;
  • La fistule recto-vaginale ;
  • Le cancer du vagin et le cancer du col de l’utérus.

Bien évidemment, une odeur vaginale n’est pas forcément synonyme d’un problème grave au niveau de votre partie intime. Quelques fois, il s’agit simplement de signes de déséquilibres hormonaux ou encore des signes de la conséquence d’un régime alimentaire riche en ail, oignon, farine etc. 

Aussi, la survenue d’une mauvaise odeur au niveau du vagin peut être influencée par d’autres facteurs. Les autres facteurs dont il s’agit sont des facteurs de risque. Comme facteurs de risques, nous distinguons :

  • Portez des sous-vêtements synthétiques, moulants ou dans des matières susceptibles de vous provoquer des allergies ;
  • Les rapports sexuels non protégés ;
  • La prise fréquente d’antibiotiques ;
  • Une incontinence urinaire ou fécale ;
  • La parasitose.
Lisez aussi   Comment trouver une voyance gratuite par téléphone sans attente et sans CB ?

Une liste de 5 remèdes de grand-mère efficace contre les odeurs intimes

Peu importe l’efficacité d’un quelconque remède naturel, il est important de renouer avec les bonnes habitudes d’hygiène avant toute chose. Cela permettra à votre remède de mieux fonctionner, ou du moins de faire effet plus rapidement. Déjà, il convient de préciser que les mauvaises odeurs vaginales peuvent bien survenir après de mauvaises habitudes d’hygiène. Pour éviter toutes odeurs vaginales suite à une mauvaise hygiène vaginale, il est recommandé de :

Bien nettoyer la zone génitale externe. 

A ce propos, faites usage de beaucoup d’eau et d’une petite quantité de savon doux et non parfumé.

Éviter les douches vaginales

Éviter les douches vaginales, c’est s’abstenir de modifier ou d’augmenter le risque d’infection en lavant le vagin. Déjà, tout vagin propre contient des bactéries permettant d’assurer un certain équilibre. 

La meilleure option reste néanmoins une consultation chez un gynécologue en cas de mauvaises odeurs vaginales. Celui-ci pourra identifier la cause et vous suggérer un traitement plus ou moins convenable. Il ressort donc que les remèdes naturels ne sont pas des traitements de première intention. 

Toutefois, il est important de préciser qu’ils sont très efficaces. Voici dans cette rubrique, 5 remèdes de grand-mère pour éradiquer les odeurs vaginales.

Le vinaigre de cidre de pomme

Il s’agit d’un ingrédient acide qui a montré une certaine efficacité contre certains types de bactéries et de champignons peu importe leur emplacement. Ce type d’ingrédient doit être employé avec modération et en petites quantités pour ne pas irriter. Déjà, il peut être utile pour réguler le changement du PH vaginal. Pour employer le vinaigre de cidre de pomme contre les odeurs vaginales, la recette se présente comme suit :

  • Deux cuillères à soupe du vinaigre de cidre de pomme ;
  • Deux tasses d’eau tiède.
Lisez aussi   Que faire si l'eau de votre piscine hors-sol devient trouble ?

Pour l’appliquer, vous devez diluer le vinaigre de cidre de pomme dans les tasses d’eau. Vous utilisez le liquide pour laver les zones externes du vagin et ensuite procéder à un rinçage normal. 

 L’huile d’arbre à thé 

L’huile d’arbre à thé présente plusieurs propriétés antibactériennes et antiseptiques. Ces propriétés lui permettent donc de lutter contre les odeurs vaginales résultant de toutes sortes d’infections vaginales. Outre son action contre les odeurs vaginales, l’arbre à thé permet également de réduire les inflammations. 

L’huile de l’arbre à thé est reconnue spécifiquement pour traiter les infections provenant des souches de Candida Albicans. Elle permet, grâce à sa propriété antifongique, de stopper la croissance de ces levures et facilite la récupération. Pour préparer la recette, il faut quelques gouttes (4 ou 5) d’huile essentielle d’arbre à thé ainsi qu’une tasse d’eau tiède.

Pour l’application, les gouttes d’huile doivent être mélangées avec l’eau dans un récipient approprié. Vous devez ensuite utiliser le liquide pour laver votre vagin minimum deux fois par semaine.

Infusion de margosa 

Cette plante possède des propriétés antivirales, antifongiques et antibactériennes qui peuvent permettre d’éliminer toutes sortes de champignons et de bactéries dans la zone intime. Beaucoup disent donc qu’elle peut permettre de réduire ou d’éliminer carrément les odeurs vaginales. Pour faire la recette, il faut généralement deux cuillères à soupe de feuilles de margosa et une tasse d’eau.

Pour utiliser ce remède, vous devez préparer une infusion avec les feuilles de margosa et la tasse d’eau qui doit être de 250 ml au plus. Lorsque le liquide sera chaud, vous devez l’utiliser pour nettoyer votre partie intime. Si l’inconfort persiste, vous pouvez renouveler l’usage le lendemain. En cas de bons résultats après le premier usage, il est recommandé de suspendre son emploi et de rincer régulièrement à l’eau.

Lisez aussi   Les remèdes de grand-mère pour le ventre gonflé

Le thé au fénugrec

Il s’agit de l’un des ingrédients naturels les plus utilisés contre les odeurs vaginales. Cela est dû à ses propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antifongiques. Ces propriétés lui permettent de stopper la croissance de micro-organismes infectieux. Pour préparer cette recette, il vous faut :

  • Une cuillère de graines de fenugrec (à broyer/écraser) ;
  • Un verre d’eau ;
  • Un mortier pour piler les graines.

Pour la préparation, vous devez broyer les graines à l’aide du mortier, mettre l’eau du verre au feu et le retirer une fois qu’il atteint l’ébullition. Ajoutez les graines et laissez infuser 15 minutes. Vous pouvez maintenant boire selon votre goût, que ce soit chaud ou froid.

La vitamine C

Cet élément est connu de tous pour diverses actions mais pas pour son action contre les odeurs vaginales. En effet, la vitamine C permet d’augmenter l’acidité du vagin et permet d’anéantir certaines bactéries pour que celles-ci ne puissent pas s’accroître. Pour cette recette, il vous faut quelques ingrédients à savoir : un quart de cuillère à café de vitamine C en poudre et aussi d’une tasse d’eau.

Pour la préparer, vous devez mélanger la vitamine C à l’eau. Ensuite, vous devez utiliser le liquide pour laver les zones externes du vagin. Un usage excessif peut entraîner une irritation de la muqueuse vaginale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.